logo de Muriel Larrieu

Psychologue
Psychothérapeute corporelle

Thérapie psycho-corporelle

Psychologie Biodynamique

Stages

Qui suis-je ?

Contact

Rue Nungesser
64200 Biarritz
06 81 38 61 98

La Psychologie Biodynamique

C’est une approche résolument humaniste. La psychologie Biodynamique a pour particularité d’aider la personne à revenir à son essence, à son être profond en nettoyant les blocages dus aux souffrances anciennes grâce à la parole et au corps.

La visée de la psychologie Biodynamique

 

Elle vise à aider le sujet à revenir à l’intérieur de lui, à sentir ce qui est là, à accueillir et reconnaître ces différentes couches, ces systèmes de défense qui lui ont permis de survivre jusque là, à ouvrir les canaux de la libre circulation de l’énergie vitale et à retrouver le principe de l’homéostasie* de la personnalité primaire, à changer les vieux programmes pour être plus en connexion avec son noyau sain. 

*L’homéostasie correspond à la capacité d’un système à maintenir l’équilibre de son milieu intérieur, quelles que soient les contraintes externes.

 

Imprimer
cactus

Psychologie biodynamique

La visée de la psychologie Biodynamique

Elle vise à aider le sujet à revenir à l’intérieur de lui, à sentir ce qui est là, à accueillir et reconnaître ces différentes couches, ces systèmes de défense qui lui ont permis de survivre jusque là, à ouvrir les canaux de la libre circulation de l’énergie vitale et à retrouver le principe de l’homéostasie* de la personnalité primaire, à changer les vieux programmes pour être plus en connexion avec son noyau sain. 

*L’homéostasie correspond à la capacité d’un système à maintenir l’équilibre de son milieu intérieur, quelles que soient les contraintes externes.

Les origines de la psychologie Biodynamique

Influencées par les travaux de Sigmund FREUD, Wilelm REICH, Carl Gustav JUNG, mais également par les approches du docteur Trygve Braatøy et du physiothérapeute Aadel Bülow-Hansen, Gerda BOYESEN est la fondatrice de la thérapie psychocorporelle dite psychologie Biodynamique.

Psychologue et physiothérapeute Norvégienne, elle a compris l’importance d’allier l’approche psychanalytique et corporelle et elle a crée la psychologie Biodynamique dans les années 50.

C’est une approche humaniste et expérientielle qui vise à stabiliser le Moi, à le soutenir et l’aider à se développer en douceur.

Les préceptes

Le noyau sain
C’est l’être qui arrive au monde, pure énergie de vie qui s’incarne dans un corps sans être conditionné par l’environnement familial, et l’environnement plus large. C’est l’Essence de chaque être
La personnalité primaire
C’est comment cet être (le noyau sain) va agir, va ressentir ce qui se présente à lui, va exprimer ses impulsions créatrices, ses élans de vie. L’enfant va s’adapter à son milieu tout en respectant ses besoins, ses impulsions, son essence. Il est connecté au bien-être indépendant, à sa sécurité intérieure.
La personnalité secondaire

Plus l’enfant grandit, plus il se socialise et plus ses impulsions vont être bloquées. Ses besoins peuvent être pris en compte, partiellement ou pas du tout. C’est ainsi que se construit la personnalité secondaire. C’est celle qui s’est modelée pour mettre en place les comportements qui répondent aux désirs des autres, de la société.

La névrose et la névrose incorporée

La personnalité secondaire a réussi à faire face à cet environnement en mettant à l’abri sa propre vitalité et s’en est coupée. C’est le principe même de la névrose.

Le corps est en lien direct avec la psyché. Ce qui nous touche psychiquement nous touche corporellement et inversement.
Et quand un trauma devient traumatisme et insupportable pour la psyché, alors le corps sait prendre le relais pour masquer, anesthésier … et faire face tant bien que mal. Il se passe comme une dévitalisation, un endormissement des besoins réels et la libre circulation de l’énergie de vie devient alors freinée, entravée voire paralysée. L’organisme a donc tendance à prendre en charge les problématiques souffrantes et non résolues. On parle alors de mémoires corporelles qui peuvent se trouver à différents niveaux (os, muscles, fascias, peau et viscères)

Quand ces mémoires corporelles s’amoncellent, on parle (en référence à Wilhelm Reich) de cuirasse. C’est la névrose incorporée »

Pour aller plus loin

« Entre psyché et soma », Gerda Boyesen, Petite Bibliothèque Payot

« La psychologie biodynamique. Une thérapie qui donne la parole au corps », François Lewin et Miriam Gablier.  Le courrier du livre.

« Comprendre et pratiquer la psychologie biodynamique », Guillaume de Brébisson et Marc Brami, Interéditions

L’Ecole de psychologie biodynamique est reconnue par les principales instances représentatives de psychothérapie françaises et européennes : FF2P, EAP, EABP

L’Ecole de psychologie biodynamique est reconnue par les principales instances représentatives de psychothérapie françaises et européennes :

Capture d’écran 2019-09-24 à 15.28.24
eap

No Adeli: 64 93 0787 3

tempus Aliquam felis ipsum Curabitur consequat. velit, quis, dolor